Nautic 2011 : une édition marquée par la Bretagne !


Fréquenté chaque année par des milliers de visiteurs, le Salon Nautique de Paris est, sans conteste, « le » grand rendez-vous des amoureux de la mer. Et à quelques heures de la clôture de l'édition 2011, l'heure est aux premiers bilans pour ce 51ème Nautic particulièrement marqué du sceau de la Bretagne. Ainsi, du 3 au 11 décembre, les différents acteurs bretons, réunis sous l'égide de Bretagne Développement Innovation, ont eu à coeur d'accueillir un public passionné et toujours plus exigeant. Objectif : déployer un dispositif collectif exceptionnel, porté par la marque Bretagne, pour valoriser un écosystème dynamique. Pari relevé !


Nautic 2011 : une édition marquée par la Bretagne !
Les chantiers, un savoir-faire reconnu
Malgré un contexte économique mondial largement influencé par la crise, l’industrie nautique bretonne parvient à sortir son épingle du jeu en partie grâce à ses capacités d’adaptation et d’innovation. Axée sur des marchés de niche et à haute valeur ajoutée, elle se caractérise par un positionnement atypique par rapport à la concurrence et repose sur un héritage tiré de la pratique. « Cette cohérence entre pratique et production génère un écosystème viable et créateur d’emplois », expose Philippe Rodet, directeur de Nautisme en Bretagne. Dans l’ensemble, les chantiers de construction bretons relatent une fréquentation stable mais plus qualifiée ce qui, rapporté à la conjoncture actuelle, est une relative satisfaction. Tous s’accordent sur l’efficacité d’un espace commun aux chantiers des Côtes d’Armor, du Finistère et du Morbihan, financé par les départements et le Conseil régional et de l’action collective menée sous la marque BRETAGNE. « Au Nautic, les Bretons sont maintenant aussi imposants que Bénéteau » déclare un exposant. Et accroître sa notoriété sur le salon, « c’est aussi se donner la possibilité de vendre en dehors du salon ! » explique Jean-Luc Le Jaoen, chargé du nautisme à la Chambre régionale des Métiers et de l’Artisanat de Bretagne.

Signature d’une convention FIN - CRMA
Constituée à 80% de TPE, la filière nautique bretonne bénéficie depuis 2006 de programmes d’actions mis en place par le réseau des Chambres de Métiers et de l’Artisanat avec le soutien du Conseil régional de Bretagne. Le Nautic était le lieu de rassemblement idéal pour renforcer ce partenariat. Chose faite sur le stand BRETAGNE le 7 décembre avec la signature, entre la Fédération des Industries Nautiques et le réseau des CRMA de Bretagne, d’une convention visant à unir les compétences, améliorer l’accessibilité aux informations, promouvoir les actions exemplaires et développer l’événementiel.

Imaginer les bateaux du futur
Fidèle à sa volonté de développer l'économie maritime et l'emploi par l'innovation, le Pôle Mer Bretagne a présenté cette année, dans le cadre du Nautic, quatre projets innovants : Navecomat pour l’éco-conception à base de bio composites, Paintclean et les peintures marines 100% biodégradables, Voilier du futur de Catherine Chabaud pour la réalisation de bateaux de plaisance écologiques, et enfin, beyond the sea® de Yves Parlier qui développe un système de traction par cerf-volant adapté aux transports maritimes. A travers ces projets d’avenir, la Bretagne confirme son engagement dans une recherche constante d’innovation au service d'un développement durable de la filière nautique bretonne.

La Bretagne, un terrain de jeu sans limite
En Bretagne, la pratique du nautisme se conjugue au pluriel : 580 prestataires, 847 000 pratiquants et quelques 1176 activités possibles. Sur le Salon Nautique, Nautisme en Bretagne et le Comité Régional du Tourisme se sont faits les ambassadeurs d’un secteur diversifié et en constante recherche de nouveautés. Des sports de glisse à sensations fortes aux activités de découverte et de détente, la Bretagne offre, à tous et toute l’année, des possibilités inépuisables. Conséquence de cette situation exceptionnelle, la Bretagne est devenue un hôte de choix pour les grandes compétitions sportives. Au programme pour 2012 : les championnats du monde de char à voile se dérouleront à Cherrueix du 8 au 15 juillet, et, l’étape européenne de Stand Up Paddle comptant pour les championnats du monde s’installe à La Torche du 28 avril au 6 mai.

Une vitrine médiatique
A l’occasion du Nautic 2011, la Région Bretagne a tenu a envoyé un message fort autour d’une offre globale via un dispositif cohérent porté par la marque Bretagne. Dans cette logique, les résultats en termes de fréquentation sont immédiats. Situé à proximité de l’espace dédié à l’étape de la Volvo Ocean Race à Lorient et aux Tonnerres de Brest, l’espace Loisirs nautiques a enregistré une augmentation de 85 % de sa fréquentation. Rassemblés autour d’une identité commune, les acteurs bretons ont souhaité afficher leur dynamisme et ainsi diffuser une image attractive de la Bretagne. C’est dans ce but que les villes de Brest et Lorient se sont associées, notamment sur le Nautic Café, à Bretagne Développement Innovation pour présenter les deux événements majeurs de la saison 2012 : du 17 juin au 1er juillet 2012, Lorient accueillera une étape de la Volvo Ocean Race, course mythique à laquelle participe le Groupama Sailing Team de Franck Cammas. Puis, du 13 au 19 juillet, direction la cité du Ponant pour la grande fête maritime des Tonnerres de Brest.

Rechercher l’excellence
Fruit du rapprochement du Conseil régional de Bretagne et du Crédit Mutuel, la filière d’excellence course au large a pour fondement la valorisation de l’exceptionnel potentiel de la Bretagne en matière de course au large et s’articule autour de trois axes : le lancement d’un futur talent, le soutien à un skipper prometteur et l’ouverture d’un marin confirmé à un projet en équipage. Finalisé juste avant le Salon Nautique, le programme 2012 soutient Corentin Horeau en tant que Skipper Espoir (circuit Figaro Bénéteau), confirme l’évolution d’Anthony Marchand qui devient le nouveau Skipper Performance (circuit Figaro Bénéteau) et conforte Nicolas Troussel à sa place de Skipper Elite (circuit M34).

La voile, un vecteur médiatique en période de crise
Face aux défis économiques engendrés par la crise actuelle, la voile est-elle un support de communication privilégié ? Quelles valeurs la voile véhicule-t-elle auprès du public ? Autant de questions abordées, et bien d’autres encore, lors de la journée professionnelle organisée, la veille du Nautic, par Eurolarge sur le sponsoring de la voile en tant de crise. La journée a enregistré d’excellentes retombées et pourrait devenir un rendez-vous annuel pour permettre à tous de resituer objectivement les choses dans leur contexte. A suivre.

Tags : Nautic

Rivacom - 14 Décembre 2011

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Décembre 2012 - 09:26 Grands marins, Bretagne et Technologie au Nautic

Vendredi 27 Janvier 2012 - 19:12 Tricotage indonésien pour Groupama 4





S'identifier

Suivez-nous
App Store
Androïd
WP7
Rss
Twitter
Google+
Facebook
YouTube
Dailymotion
Vimeo



Partager ce site

Les membres
YachtClubCarnac
Watteo
vogavecmoi
vsbat
nauticom
tropical
navikayak
locasail83150
sailndream
everdan
RotoWind
cnvenetes
bretweb
TYPINTA
olive
AFPS
kmnautisme
vdesign
4sardines
Centrenautisme
uship
youboat
nauticaitaliana
oligo
forwardsailing
YACHTPORT
yhuel-nautisme
CrisCat