Skippers Macif, du vent, beaucoup, plus du tout, un peu...


La deuxième étape de la Solitaire du Figaro s'élancera demain, dimanche, de Caen-Ouistreham. La météo s'annonce très contrastée avec le passage d'une dépression pour commencer puis d'une poussée anticyclonique ensuite. Le jeu s'annonce donc technique d'abord puis « ouvert » en mer d'Irlande... Les deux Skippers Macif abordent ces 470 milles (870 km) entre Manche et mer d'Irlande avec envie et sérénité.


Après quatre jours d'escale à Caen, la course reprend ses droits dès demain sur la Solitaire du Figaro. Les skippers quitteront Caen en fin de matinée puis, pendant 2 à 3 heures, ils remonteront le long canal qui mène à Ouistreham et à la Manche : une bonne façon de passer en « mode course », le canal faisant office de sas de compression...

À 16h, en Baie de Seine, ce sera le coup d'envoi de cette deuxième « Manche » : cap vers Dùn Laoghaire, en Irlande.

L'Irlande va se mériter
La météo s'annonce très contrastée sur ce long parcours entre Manche et Mer d'Irlande. L'entamme sera musclée et franchement mouillée. Le passage d'une dépression va générer des vents soutenus et contraires. Les solitaires vont donc remonter la Manche et doubler le Raz Blanchard en tirant des bords contre vents et courants.

La mer d'Irlande, une fois n'est pas coutume, devrait en revanche être plus clémente, en apparence en tous cas... Le soleil accompagnera les marins pour leur remontée, toujours au près, vers Dùn Laoghaire. Ils pourront faire sécher cirés et bottes mais là, une autre difficulté les attend : la négociation d'une « dorsale » (zone sans vent entre deux systèmes météo). De secteur Nord, la brise va s'orienter au Sud Ouest. Tout sera alors question de placement. Placement par rapport à la flotte, par rapport à ce vent nouveau et à la route vers l'arrivée.

Simple non ?... Explications des Skippers Macif

Paul Meilhat, Skipper Macif 2011 : « En terme de stratégie, ce sera beaucoup plus simple que sur la première étape. Le schéma météo est assez stable, on devrait avoir à peu près tous les mêmes routages, la flotte devrait donc rester groupée.
Ce qui peut faire la différence, en revanche, c'est le niveau technique. Au près dans la brise, même si ce n'est pas très fort, ça peut écrémer... Cela va se jouer sur la gestion du matériel et la vitesse. Avec l'entraînement et la préparation dont nous bénéficions au Pôle France de Port la Forêt, c'est plutôt à notre avantage. »

Eric Péron, Skipper Macif 2009 : « Le plus fort que l'on aura ce sera en fin de première nuit mais cela ne devrait pas excéder les 20 - 25 nœuds avec peut-être un peu plus sous les grains : cela reste gérable.
Comme nous serons au près, au grès des options, cela peut générer des écarts... mais c'est surtout mardi soir, en mer d'Irlande, au passage d'une dorsale (transition entre deux systèmes météo, ndlr) que le jeu risque de s'ouvrir... Nous n'aurons que 5 nœuds de vent pendant plusieurs heures. Après, le vent va revenir par le Sud. Là, ça risque de se compliquer. »

Paul, à 25 minutes du premier est très bien placé pour confirmer la belle prestation de sa première étape. Eric, à 1h30 des leaders, reste parfaitement dans le match, surtout à l'aube d'une telle étape. Pas question cependant de prendre le moindre risque, le jeu est « ouvert » et la course ne fait que commencer.

La flotte des figaristes est attendue mercredi prochain, 10 août, en Irlande.

Que font les Skippers Macif pendant les escales de la solitaire du Figaro ?
Le bon compromis à trouver, surtout lorsque les escales sont longues comme ce fut le cas à Caen, est d'arriver à se détendre, tout en restant concentré sur sa course, bien calé dans sa « bulle » de compétiteur. Cela se traduit en général par des journées très rythmées, un emploi du temps quasi fixe.

Une journée type en escale pour les Skippers Macif :

Réveil tranquille, pas trop tôt.

Petit déjeuner vers 9h30 puis footing pour Paul ; séance de kiné ou bricolage pour Eric.
Déjeuner, puis sieste et météo pour Eric ; météo et détente pour Paul.
Le soir, briefing ou soirée de l'organisation, mais jamais tard...


Kaori - 6 Août 2011

Dans la même rubrique :
< >



S'identifier



Suivez-nous
App Store
Androïd
WP7
Rss
Twitter
Google+
Facebook
YouTube
Dailymotion
Vimeo



Partager ce site

Les membres
YachtClubCarnac
Watteo
vogavecmoi
vsbat
nauticom
tropical
navikayak
locasail83150
sailndream
everdan
RotoWind
cnvenetes
bretweb
TYPINTA
olive
AFPS
kmnautisme
vdesign
4sardines
Centrenautisme
uship
youboat
nauticaitaliana
oligo
forwardsailing
YACHTPORT
yhuel-nautisme
CrisCat



Les membres
YachtClubCarnac
Watteo
vogavecmoi
vsbat
nauticom
tropical
navikayak
locasail83150
sailndream
everdan
RotoWind
cnvenetes
bretweb
TYPINTA
olive
AFPS
kmnautisme
vdesign
4sardines
Centrenautisme
uship
youboat
nauticaitaliana
oligo
forwardsailing
YACHTPORT
yhuel-nautisme
CrisCat