Navires de plaisance du futur : l'innovation au service d'un nautisme durable


Fidèle à la volonté de développer l'économie maritime et l'emploi par l'innovation, le Pôle Mer Bretagne a présenté hier, dans le cadre du Salon Nautique de Paris, quatre projets innovants proposant de nouvelles alternatives écologiques et inscrivant la Bretagne parmi les régions leaders en termes d'innovation : Navecomat, Paintclean, Voilier du Futur et beyond the sea®, ces deux derniers étant respectivement développés par les navigateurs Catherine Chabaud et Yves Parlier.


rojet Beyond the sea de Yves Parlier
rojet Beyond the sea de Yves Parlier
Dans le domaine du nautisme, le Pôle Mer Bretagne favorise l’émergence de projets collaboratifs innovants pour développer l’éco-conception de navires et d’équipements. Le Pôle a récemment animé de nombreuses rencontres et groupes de travail pour aider à l’émergence des projets, notamment en préparation de l’Appel à Manifestation d’Intérêt « Navire du Futur » proposé par l’ADEME : animations de groupes de travail sur les ailes de traction, sur les détections d’OFNI ou les navires à propulsion électrique. Présent au Salon Nautique de Paris, il en a profité pour présenter, dans le cadre d'un point presse, quatre projets proposant une manière citoyenne et responsable de voir le nautisme : Navecomat et Paintclean, tout deux labellisés par le Pôle Mer et finançés, et Voilier du Futur et beyond the sea®, proposés l'un comme l'autre à l'Appel à Manifestation d'Intérêt.

Navecomat : des navires eco-conçus
Labellisé en novembre 2006, le projet Navecomat avait pour ambition de proposer au milieu du nautisme une réponse aux préoccupations environnementales liées notamment à l’élimination, en fin de vie, des bateaux en plastique et composites traditionnels. Les objectifs étaient alors de créer des biocomposites de haute-performance pour un usage en milieu marin, de mettre au point les procédés industriels, d'apporter la preuve du faible impact environnemental d'une fabrication en biocomposite, et à terme, des réaliser des démonstrateurs et notamment un navire prototype éco-conçu en biocomposites. Cinq ans plus tard, les premiers prototypes ont vu le jour à travers diverses pièces industrielles, un siège pour kayak et une coque pour canoë. Prochain challenge pour les concepteurs : un canoë déclinable en petite série et un dériveur de sport léger destiné à une production en grand nombre. Navecomat ou la preuve par les faits que les supports et produits nautiques peuvent aussi exister grâce à un biocomposite entièrement biosourcé et compostable.

Paintclean : la nouvelle génération de peintures marines
Egalement labellisé en 2006, Paintclean avait pour objectif de développer une nouvelle génération de peintures marines 100% biodégradable, un produit inédit sur le marché, empêchant les biosalissures de s’accrocher aux coques des navires, le tout grâce à une formulation composée de molécules actives capables de minimiser la formation du biofilm constituant la base de colonisation des salissures. Ce projet novateur a permis de valider un composé chimique et de tester des formulations sur des sites naturels à Brest, Lorient et à Tahiti, afin d’en définir la plus intéressante en termes d’impact sur l’environnement marin. Des tests d’accroche de cette peinture sur les coques de bateaux, d’applicabilité et de temps de séchage entre deux marées ont également été effectués. Les travaux scientifiques se poursuivent, notamment par le biais de tests d'efficacité in vitro des revêtements et d'une collaboration avec la société Nautix pour une mise sur le marché.

Voilier du Futur, pour une plaisance écologique
Projet porté par Catherine Chabaud et Julian Stone, Voilier du Futur consiste à réaliser le premier voilier démonstrateur des éco-matériaux et écotechnologies du nautisme. Il s’agit par ce moyen, d'engager une réflexion de fond sur les bateaux de plaisance « écologiques » de demain, et sur leur potentiel économique, afin d’impulser une véritable dynamique de développement durable dans la filière nautique. Inscrit dans le programme national « Navire du Futur » et soutenu par le Pôle Mer Bretagne et le pôle de compétitivité EMC2, Voilier du Futur a déjà été rejoint par plusieurs partenaires ; entreprises et centres de recherches qui vont collaborer au développement de solutions concrètes réduisant les impacts environnementaux du bateau : biomatériaux, revêtements biodégradable, gestion électronique de l’énergie à bord, motorisation électrique, voiles de traction, énergies renouvelables embarquées…

beyond the sea® : la traction par cerf-volant
Proposé par le navigateur Yves Parlier, beyond the sea® est le fruit de quatre années de réflexion et de recherches afin de rendre nos transports maritimes plus propres. Aujourd’hui, l'équipe développe une solution dérivée de la technologie du Kitesurf, qui permettra, à court terme, d’économiser entre 20% et 30% d’énergie sur tout type de navire (du pétrolier au chalutier en passant par le porte conteneur), tout en diminuant les émissions de gaz à effet de serre. La traction par kite ouvre des applications certaines, à la fois pour la marine marchande et la pêche, mais aussi pour le grand public. Les retombées économiques sur les domaines de la sécurité, des sports et loisirs, mais surtout des énergies renouvelables sont extrêmement importantes. Ancré dans l’actualité et résolument tourné vers l’avenir, beyond the sea ® œuvre aujourd’hui à créer le moyen de propulsion de demain : la traction par cerf-volant.

Ils ont dit lors de la conférence de presse de ce jour :

Patrick Poupon, directeur de Pôle Mer Bretagne : « Notre objectif, au travers du Pôle Mer Bretagne, est de stimuler la collaboration afin de développer la compétitivité des acteurs de l’économie maritime de notre région. Région qui bénéficie d’atouts environnementaux et économiques incontestables. Aujourd’hui, le nombre de projets collaboratifs en Bretagne est en constante augmentation, le réseau s’étoffe et les partenaires à l’international se multiplient. La preuve, ces six dernières années, pas moins de 128 projets ont vu le jour ».

Yves Parlier, projet beyond the sea : « Innover avec des solutions plus respectueuses de la nature, voici mes préoccupations aujourd’hui. C’est pourquoi, je travaille au développement de la traction éolienne pour toutes sortes de navires, au moyen d'ailes de kite ou de cerf-volant, une énergie donc 100% naturelle. Ce modèle de traction pour des porte-conteneurs pourrait représenter, à l'horizon 2020, un dispositif d'une dizaine d'ailes de kite, soit près de 10 000m2 de surface. Mon créneau : environnement, sécurité et économie ».

Catherine Chabaud, projet Voilier du futur : « Avec ce projet Voilier du futur, nous avons l’ambition de faire bouger les choses dans la filière nautique et ainsi impulser une nouvelle dynamique. Aujourd’hui, une vingtaine d’entreprises, une dizaine de laboratoires nous accompagnent et conjuguent avec nous leurs idées et leurs compétences. La transversalité est de mise et nous y croyons beaucoup ».

Gwenael Le Maguer, Université de Bretagne Sud : « Pour répondre à un réel problème environnemental, Navecomat, labellisé et financé par le Pôle Mer, est un projet d’éco-conception d’un bateau biocomposite haute performance, constitué d’un support en fibre végétale et d’une matrice ou liant biodégradable, compatible avec les contraintes de fabrication et d’utilisation des petites unités de plaisance. Mettre au point une méthodologie d’éco-conception adaptée, tester et valider la résistance et les performances du bateau et réaliser son éco-bilan durant son cycle de vie global : voilà notre défi aujourd’hui».

Mathieu Taburet, Nautix : « Les peintures antisalissures marines renferment généralement des substances actives des dérivés métalliques et/ou des molécules organiques présentant des effets néfastes pour les écosystèmes marins. Notre projet Paintclean est de développer une nouvelle génération de revêtements antisalissures totalement biodégradables, efficaces et dépourvus de substances toxiques. Ce travail de recherche demande de regrouper différentes compétences afin d’appréhender la problématique sous ses multiples facettes : chimiques, physico-chimiques et biologiques ».

Contact Pôle Mer Bretagne :
Nisha Le Joliff
Chargée de Communication

06 88 84 48 22
Email

La Région Bretagne a confié à Bretagne Développement Innovation (BDI), son agence régionale de développement et d’innovation, la mission de structurer des filières fortes pour plus de compétitivité, de stimuler l'innovation dans les entreprises et d’accroitre l’attractivité et la notoriété du territoire. C'est sous la marque de territoire "BRETAGNE" que BDI fédère les acteurs régionaux du nautisme et présente les activités et atouts de la filière.

Tags : Nautic

Rivacom - 7 Décembre 2011

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Décembre 2012 - 09:26 Grands marins, Bretagne et Technologie au Nautic

Vendredi 27 Janvier 2012 - 19:12 Tricotage indonésien pour Groupama 4





S'identifier

Suivez-nous
App Store
Androïd
WP7
Rss
Twitter
Google+
Facebook
YouTube
Dailymotion
Vimeo



Partager ce site

Les membres
YachtClubCarnac
Watteo
vogavecmoi
vsbat
nauticom
tropical
navikayak
locasail83150
sailndream
everdan
RotoWind
cnvenetes
bretweb
TYPINTA
olive
AFPS
kmnautisme
vdesign
4sardines
Centrenautisme
uship
youboat
nauticaitaliana
oligo
forwardsailing
YACHTPORT
yhuel-nautisme
CrisCat