Michel Bothuon et Simon Troel : découverte ou redécouverte, une transat incroyable !


Quel que soit le classement, l'arrivée d'une transat est toujours un accomplissement. Michel Bothuon et Simon Troel n'ont pas caché leur bonheur d'avoir couru et terminé cette Transat AG2R la Mondiale. Ils ont franchi la ligne en 9è position, 1h30 après le 6è Sepalumic et 59'' devant le 10è Cornouaille Port de pêche ! Retour sur les moments forts vécus par le bizuth, Simon, et par le baroudeur, Michel.


Michel Bothuon et Simon Troel :  découverte ou redécouverte, une transat incroyable !
Si Michel ne compte plus le nombre de transatlantiques qu'il a effectuées en course ou en convoyage, Simon, lui, avait inscrit le chiffre 1 devant cette Transat AG2R la Mondiale dont le départ a été donné le 21 avril de Concarneau.

Retour sur une course à rebondissements.
Ce sont des conditions très toniques qui attendaient les 16 duos quelques heures après le départ de Concarneau. Pour Simon Troel, le baptême allait être rude. Au départ, il reconnaissait avoir un peu de stress et quelques jours plus tard il remerciait Michel de l'avoir amené jusque là, au-delà du golfe de Gascogne dans une mer forte et 45 noeuds de vent. Les Recycleurs bretons est alors en 12è position, à l'ouest de la flotte. Simon "Les premiers jours ? J'en ai bavé mais je les ai déjà oubliés !"

Six jours plus tard, les conditions se sont améliorées, l'allure s'accélère, le vent se calme, la mer reste houleuse. A la faveur d'un cap un peu plus ouest que le reste de la flotte, les Recycleurs bretons remonte de deux places et affiche la meilleure vitesse. Mais à l'approche de la marque de Palma, cette avance fond comme neige au soleil. Michel Bothuon et Simon Troel signalent que deux plombs ont sauté et doivent alors s'affranchir de la pénalité sans attendre : 78 minutes de neutralisation. Il faut 24 heures aux Recycleurs bretons pour rattraper son retard et se recaler au sein de la flotte.

De l'audace !
Tout comme Sepalumic et Banque Populaire, les Recycleurs bretons opte pour un cap franchement sud, afin de contourner l'anticyclone, au risque de dégringoler dans le classement, alors que Cercle Vert, Nacarat et Skipper Macif optent pour une route au sud-ouest plus proche de l'orthodromie.

Le vent est instable, il faut être vigilant à la barre afin d'anticiper les bascules de vent. A onze jours de l'arrivée, Michel et Simon décident d'infléchir leur route à l'ouest. Ils sont les seuls concurrents à se maintenir à l'ouest, plus au nord que le reste de la flotte. Ils prennent le risque de longer l'anticyclone, persistent durant 4 jours et signent une très belle remontée de la 6è à la 3è place à 38 milles du leader Cercle Vert, qui joue aussi la carte de l'ouest. Situés les plus nord, ils décident d'infléchir leur route au sud - sud ouest ... et le regretteront plus tard. Recentrés sur une route médiane, Michel et Simon, avec une pression du vent moindre, seront rattrapés par le groupe du sud. Les Recycleurs bretons concède quelques places pour la 6è puis pour la 12è place. L'expérience et la connaissance de Saint-Barth de Michel leur seront précieuses puisqu'elles leur permettront de régater bord à bord avec Cornouaille Port de pêche et de leur griller la politesse de 59'' sur la ligne d'arrivée !

Les mots de ...

Michel Bothuon

Vous vous êtes fait remarquer ?
Nous avons fait de belles choses. Nous aurons quand-même joué les trouble fêtes et fait un peu peur à certains ... En optant pour l'ouest, nous ne réalisions pas que nous faisions un super coup et nous n'avons pas assez persisté. Les fichiers de vent ne sont pas fiables, il fallait lire entre les lignes. Nous avons joué sur le fil du rasoir, toujours à la limite de la zone sans vent. Et à force de jouer avec le feu, on se brûle les ailes mais nous avons fait de jolis coups.

Etait-ce une édition atypique ?
La baston du départ, c'était normal, il faut s'y attendre à cette époque-là dans le golfe de Gascogne. Le tout est de ne pas casser. Nous avons eu des petits soucis de vit-de-mulet et explosé un spi léger, pas facile dans les petits airs. Ensuite, c'était la première fois que la flotte prenait une route aussi sud. Les conditions étaient très inhabituelles, pas d'alizé établi, pas de longues vagues pour surfer. Les fichiers de vent ne correspondaient pas à la réalité ... Elle était compliquée cette course, il fallait sacrément réfléchir.

Comment cela s'est-il passé avec Simon ?
Il a trouvé le temps un peu long. Il faut tenir, je le comprends, ce n'était pas très fun. Alors que dans des conditions classiques ça glisse facilement, cette fois-ci il fallait travailler chaque vague pour décoller un peu, c'était un travail de barre vraiment particulier. Nous avons rigolé de sa situation quand il en avait un peu assez. J'essayais de le faire relativiser : la première fois qu'il descendait aussi sud, qu'il allait autant à l'ouest, qu'il voyait un poisson volant ... Nous avons trouvé plein de premières fois et cela restera une très belle course !

Simon Troël

Pour un régatier, que représente une transat comme celle-ci ?
Des journées d'arrivée comme la nôtre, je t'en fais 10 ! C'est génial d'être au contact et c'est pour cela que je fais de la voile. C'est dur d'être seul sur le plan d'eau, de ne pas avoir de réponse, de comparatif à notre façon de naviguer. La seule solution pour être confiant, c'est l'expérience. Je n'en ai pas assez pour avoir des certitudes ... Me comparer aux autres, c'est pour cela que je fais de la monotypie, alors forcément quand on ne voit pas les autres, c'est super dur !

Que t'a t'elle apporté ?
On apprend tout d'abord à se connaître. Avec Michel qui connait ce type de course, c'est top. Ce n'est pas un grand communiquant mais quand j'étais vraiment dans le doute, au fond du trou, il m'encourageait. En double, la course est avant tout basée sur une relation humaine et je crois que nous avons bien fonctionné, que les rôles étaient bien répartis, moi plutôt à la barre et Michel plutôt à la navigation à la table à carte.

Après Palma, vous avez tenté une belle option ...
Nous avons pris des risques en descendant les premiers dans le sud-ouest. A deux reprises nous nous sommes décalés dans l'ouest, nous avons ouvert une voie mais à un moment nous avons préféré nous recaler et nous avons laissé partir des bateaux comme Cornouaille Port de pêche, nous aurions dû continuer, comme d'autres. C'est un choix que nous assumons, c'est la vie de la régate.

Quel bilan tires-tu ?
C'est une super expérience. Traverser l'Atlantique c'est quelque-chose qui n'est pas donné à tout le monde, j'espère repartir ... Et la prochaine fois, j'aurai toute la flotte au contact ! Mais surtout, si on ne faisait cela que pour nous, cela ne servirait à rien. C'est pour un partenaire et c'est génial qu'ils aient été là pour nous accueillir. Ils nous font confiance et nous sommes là pour faire rêver les gens ...

Place Bateau / Skipper Latitude Longitude Vit. Cap Dist. But Dist. 1er
1 CERCLE VERT Gildas Morvan Charlie Dalin Arrivé le 13/05/2012 à 21:55:45,
en 22 jours, 8 heures, 55 minutes et 45 secondes à la vitesse moyenne de 7.25 noeuds.
2 NACARAT Erwan Tabarly Eric Peron Arrivé le 13/05/2012 à 23:10:08,
en 22 jours, 10 heures, 10 minutes et 8 secondes à la vitesse moyenne de 7.23 noeuds.
3 BANQUE POPULAIRE Jeanne Grégoire Gérald Véniard Arrivé le 14/05/2012 à 00:37:24,
en 22 jours, 11 heures, 37 minutes et 24 secondes à la vitesse moyenne de 7.21 noeuds.
4 SKIPPER MACIF Paul Meilhat Fabien Delahaye Arrivé le 14/05/2012 à 00:39:01, en 22 jours, 11 heures, 39 minutes et 1 secondes à la vitesse moyenne de 7.21 noeuds.
5 BRETAGNE CRÉDIT MUTUEL PERFORMANCE Anthony Marchand Romain Attanasio Arrivé le 14/05/2012 à 01:42:15, en 22 jours, 12 heures, 42 minutes et 15 secondes à la vitesse moyenne de 7.19 noeuds.
6 GEDIMAT Thierry Chabagny Christopher Pratt Arrivé le 14/05/2012 à 02:01:16,
en 22 jours, 13 heures, 1 minutes et 16 secondes à la vitesse moyenne de 7.19 noeuds.
7 SEPALUMIC Frédéric Duthil François Lebourdais Arrivé le 14/05/2012 à 03:09:07,
en 22 jours, 14 heures, 9 minutes et 7 secondes à la vitesse moyenne de 7.18 noeuds.
8 EDM / PAYS BASQUE ENTREPRISES Amaiur Alfaro Christophe Lebas Arrivé le 14/05/2012 à 03:33:35,
en 22 jours, 14 heures, 33 minutes et 35 secondes à la vitesse moyenne de 7.17 noeuds.
9 LES RECYCLEURS BRETONS Michel Bothuon Simon Troel Arrivé le 14/05/2012 à 03:42:22,
en 22 jours, 14 heures, 42 minutes et 22 secondes
à la vitesse moyenne de 7.17 noeuds.
10 CORNOUAILLE PORT DE PECHE Jean-Charles Monnet Alexandre Toulorge Arrivé le 14/05/2012 à 03:43:21,
en 22 jours, 14 heures, 43 minutes et 21 secondes à la vitesse moyenne de 7.17 noeuds.
11 GAES Anna Corbella Gérard Marin Arrivé le 14/05/2012 à 03:57:56,
en 22 jours, 14 heures, 57 minutes et 56 secondes
à la vitesse moyenne de 7.16 noeuds.
12 ARTEMIS Sam Goodchild Nick Cherry Arrivé le 14/05/2012 à 04:59:26,
en 22 jours, 15 heures, 59 minutes et 26 secondes
à la vitesse moyenne de 7.15 noeuds.
13 LA SOLIDARITÉ MUTUALISTE Damien Guillou Ronan Treussart Arrivé le 14/05/2012 à 06:26:30,
en 22 jours, 17 heures, 26 minutes et 30 secondes à la vitesse moyenne de 7.13 noeuds.
14 ONE NETWORK ENERGIES Yannig Livory Guillaume Farsy Arrivé le 14/05/2012 à 11:27:28, en 22 jours, 22 heures, 27 minutes et 28 secondes à la vitesse moyenne de 7.07 noeuds.
15 ARMOR - LUX / PERE LOUSTIC / CLOWN A L'HOPITAL Germain Kerleveo Jean-Sébastien Henry Arrivé le 14/05/2012 à 23:54:34,
en 23 jours, 10 heures, 54 minutes et 34 secondes à la vitesse moyenne de 6.91 noeuds.
16 HOTEL EMERAUDE PLAGE SAINT-BARTHELEMY Louis-Maurice Tannyères Joanna Tannyères 17 29.45' N 61 47.42' W 7.9 290 69.3 0.0


Kaori - 16 Mai 2012

Dans la même rubrique :
< >



S'identifier



Suivez-nous
App Store
Androïd
WP7
Rss
Twitter
Google+
Facebook
YouTube
Dailymotion
Vimeo



Partager ce site

Les membres
YachtClubCarnac
Watteo
vogavecmoi
vsbat
nauticom
tropical
navikayak
locasail83150
sailndream
everdan
RotoWind
cnvenetes
bretweb
TYPINTA
olive
AFPS
kmnautisme
vdesign
4sardines
Centrenautisme
uship
youboat
nauticaitaliana
oligo
forwardsailing
YACHTPORT
yhuel-nautisme
CrisCat



Les membres
YachtClubCarnac
Watteo
vogavecmoi
vsbat
nauticom
tropical
navikayak
locasail83150
sailndream
everdan
RotoWind
cnvenetes
bretweb
TYPINTA
olive
AFPS
kmnautisme
vdesign
4sardines
Centrenautisme
uship
youboat
nauticaitaliana
oligo
forwardsailing
YACHTPORT
yhuel-nautisme
CrisCat