CitoyensduMonde.net : Quand la magie du large opère…


Deux jours après le départ de la Route du Rhum-La Banque Postale, la magie du large opère. Jean-François, au large du Cap Finisterre, file droit vers le sud le long des côtes portugaises. Jean-François, qui a choisi, comme le leader de la course Frank-Yves Escoffier, de prendre une route sud le long des côtes, a croisé sur sa route des groupes de dauphins venus jouer ce soir avec les étraves.


CitoyensduMonde.net : Quand la magie du large opère…
Magie du large avec les dauphins, mais aussi cartons flottants. « Des groupes de dauphins sont venus jouer ce soir avec les étraves…il y en avait au moins 30… C’est toujours un moment magique, je ne m’en lasse pas ! Sinon je suis aussi passé sur une zone pleine de cartons cubiques flottant entre deux eaux, un container a du tomber récemment dans le coin ! »

Plus tôt dans la journée, Jean-François a traversé une zone remplie de souvenirs d’une Transat Jacques Vabre 2007. Une avarie de Safran avait contraint Jean-François Lilti et Xavier Gosselin à abandonner la course au large du Portugal et faire escale à Camarinas. Jean-François n’est pas superstitieux mais cette zone de mauvais souvenir à présent derrière lui, rien ne semble pouvoir l’arrêter dans sa course vers les alizés.

Depuis plusieurs heures, Jean-François progresse au coude à coude avec Anne Caseneuve. « Je longe la cote portugaise et devrait trouver des vents plus portants et plus fort dès demain. J'ai retrouvé le trimaran d’Anne cet après-midi. On a fait un bout de route ensemble avant de se perdre dans la nuit… » Les multicoques de la Classe Multi50 s’étalait aujourd’hui sur 300 milles en latéral. Option nord pour certains, sud pour d’autres…résultat des courses dans la nuit.

En course depuis plus de 48 heures, Jean-François prend peu à peu ses marques à bord de CitoyensduMonde.net. Après dix journées de pleine effervescence dans le port de Saint-Malo, il faut un temps d’adaptation pour apprécier pleinement sa vie de solitaire. « Ce qui m'a fait le plus stresser quelques heures après le départ, c'est de me retrouver seul ET sans portable, c'est dire à quel point on peut devenir dépendant !! »


Camille Huet - 2 Novembre 2010

Dans la même rubrique :
< >



S'identifier



Suivez-nous
App Store
Androïd
WP7
Rss
Twitter
Google+
Facebook
YouTube
Dailymotion
Vimeo



Partager ce site

Les membres
YachtClubCarnac
Watteo
vogavecmoi
vsbat
nauticom
tropical
navikayak
locasail83150
sailndream
everdan
RotoWind
cnvenetes
bretweb
TYPINTA
olive
AFPS
kmnautisme
vdesign
4sardines
Centrenautisme
uship
youboat
nauticaitaliana
oligo
forwardsailing
YACHTPORT
yhuel-nautisme
CrisCat



Les membres
YachtClubCarnac
Watteo
vogavecmoi
vsbat
nauticom
tropical
navikayak
locasail83150
sailndream
everdan
RotoWind
cnvenetes
bretweb
TYPINTA
olive
AFPS
kmnautisme
vdesign
4sardines
Centrenautisme
uship
youboat
nauticaitaliana
oligo
forwardsailing
YACHTPORT
yhuel-nautisme
CrisCat