CitoyensduMonde.net : On dirait le sud…


Parti de Saint-Malo dimanche, Jean-François Lilti à bord de CitoyensduMonde.net poursuit sa route, bien placé dans la deuxième moitié de la flotte des Multi50. Comme la plupart des multicoques en course, Jean-François a choisi une route au sud, un choix tactique qui pourrait bien porter ses fruits. Parti tout seul très au sud, Jean-François, qui ne peut pas rivaliser en vitesse avec ses adversaires, a choisi de jouer le tout pour le tout…


CitoyensduMonde.net : On dirait le sud…
Toujours au portant avec un vent d’est, Jean-François attend une bascule de vent cet après-midi pour faire route vers l’ouest et passer au nord de Madère. Hier après-midi, alors qu’il faisait route au portant, « le spi a explosé en plein centre avec 17nds de vent. J'ai pu ramener ce qui restait à bord, en bon citoyen ! Et surtout affaler la drisse avec ce qui restait de bout de chaussette. » Il navigue à présent sous un code zéro qui lui a joué des tours cette nuit. « Cette nuit le point d'amure du code zéro a lâché, j'ai pu l'affaler proprement et remettre ça en ordre… heureusement, il y avait juste 10 noeuds de vent réel, soit plus grand chose quand je me suis mis vent arrière pour bricoler… » Malchanceux avec les voiles d’avant, Jean-François garde cependant un moral d’acier et une motivation redoutable.

Lors d’un échange avec son routeur Xavier Gosselin, il le rassurait sur sa route « pour la route, promis à madère je fais de l'ouest… d'après le fichier que tu m'as envoyé, le vent d’Est bascule Nord-Est cet après midi, le bon moment pour empanner ? »

Au coude à coude avec Anne Caseneuve les premiers jours de course, leurs chemins se sont séparés au large du Portugal à hauteur de Lisbonne. Deux options se dessinent depuis, une au nord, l’autre au sud. Sur deux routes opposées depuis leur séparation, les prochaines heures nous donneront le verdict sur ces choix de route bien déterminés.

A bord, quelques problèmes électriques occupent bien les journées du skipper. La pile à combustible fait des siennes et oblige Jean-François à revoir sérieusement ses cours d’électricité. Un exercice périlleux et minutieux sur un bateau lancé en plein atlantique à plus de 10 noeuds. « Ca fait 2h que je suis dessus, pour l'instant je n’ai rien trouvé, aucun bouton ne fonctionne, elle affiche toujours le même message à l'allumage. Mais je ne m’inquiète pas, je détiens à bord une arme absolue du Citoyen du Monde pour une énergie propre : l'hydro générateur. »

Attristé par la nouvelle de son ami Hervé de Carlan, forcé de faire demi-tour vers la Bretagne pour un problème technique à bord de Délirium, Jean-François a eu quelques heures difficiles à bord de CitoyensduMonde.net mais a vite repris du « poil de la bête » pour mener au mieux vers Pointe à Pitre le message de Citoyens du Monde. Encouragé et soutenu par une horde de fans qui le suit mille après mille, Jean-François ne veut pas décevoir et fera tout ce qu’il peut pour arriver à destination !


Camille Huet - 6 Novembre 2010

Dans la même rubrique :
< >



S'identifier



Suivez-nous
App Store
Androïd
WP7
Rss
Twitter
Google+
Facebook
YouTube
Dailymotion
Vimeo



Partager ce site

Les membres
YachtClubCarnac
Watteo
vogavecmoi
vsbat
nauticom
tropical
navikayak
locasail83150
sailndream
everdan
RotoWind
cnvenetes
bretweb
TYPINTA
olive
AFPS
kmnautisme
vdesign
4sardines
Centrenautisme
uship
youboat
nauticaitaliana
oligo
forwardsailing
YACHTPORT
yhuel-nautisme
CrisCat



Les membres
YachtClubCarnac
Watteo
vogavecmoi
vsbat
nauticom
tropical
navikayak
locasail83150
sailndream
everdan
RotoWind
cnvenetes
bretweb
TYPINTA
olive
AFPS
kmnautisme
vdesign
4sardines
Centrenautisme
uship
youboat
nauticaitaliana
oligo
forwardsailing
YACHTPORT
yhuel-nautisme
CrisCat